La musique

Pianiste au cinéma muet pendant sa jeunesse, Jacques Ibert (1890-1962) reçut la Croix de Guerre durant la Première Guerre mondiale. Il remporta ensuite le plus important concours de France pour les jeunes compositeurs : le Prix de Rome. Il est l’auteur de plusieurs œuvres de concert remarquables et de beaucoup de musique pour le cinéma et la radio. Carignane pour basson et piano date de 1952. Rustique et facile à cultiver, le Carignane est l’un des cépages les plus utilisés dans les vins rouges français.

Gabriel Fauré (1845-1924), un des compositeurs français les plus célèbres de son temps, est aujourd’hui principalement reconnu pour ses chansons, notamment Après un rêve, et son magnifique Requiem. Organiste de profession, il fut directeur du Conservatoire de Paris et critique musical au journal Le Figaro, rôle qui lui valut les attaques d’opposants qui jugeaient ses articles trop bienveillants. Vocalise-étude, écrite en 1906, fait partie d’une série d’études publiées pour les élèves de chant au Conservatoire de Paris. Ces études n’avaient pas de paroles, afin de mettre les chanteurs au défi de s’exprimer sans utiliser de mots. La version instrumentale, tout simplement intitulée Pièce, est jouée plus souvent que l’originale.

La musique de Francis Poulenc (1899-1963), pleine de personnalité, d’espièglerie et de couleur, est encore moderne à nos oreilles. L’interdiction de son père, un homme riche, d’étudier la musique à l’université, fit de Poulenc un compositeur majoritairement autodidacte. Sa nature sérieuse et religieuse transparaît dans ses compositions ultérieures, mais ses œuvres de jeunesse étaient souvent peu conventionnelles et carrément impertinentes, ce qui mena un critique à l’inclure dans un groupe de compositeurs audacieux, « Les Six ». Excellent pianiste, Poulenc faisait des tournées régulières comme soliste et pianiste collaborateur. Sa Septième improvisation en do majeur, écrite en 1933, est un exemple des nombreuses pièces qu’il a composées pour piano solo. (Ce morceau est dédié à la mémoire de mon frère adoré, André de Margerie, décédé à la suite d'un cancer en avril 2021.)

En 1907, Maurice Ravel (1875-1937) composa Pièce en forme de habanera, ainsi que son opéra L’heure espagnole et sa célèbre Rhapsodie espagnole pour orchestre. Les racines basques de sa mère et la musique de l’Espagne ont fortement influencé son œuvre. Jugé trop innovateur, Ravel essaya cinq fois de gagner le Prix de Rome, sans succès. En 1905, après sa cinquième tentative, bloquée par un biais suspect de la part du jury, un scandale national mena au remplacement du directeur du Conservatoire de Paris par nul autre que Gabriel Fauré. Ravel a écrit Pièce en forme de habanera comme vocalise, dans la même série du Conservatoire de Paris que la Pièce de Fauré, écrite un an plus tôt.

Carl Philipp Emanuel Bach (1714-1788), le deuxième fils de Johann Sebastian Bach, était surnommé le « Bach de Hambourg » afin de ne pas être confondu avec son père ou avec ses frères Wilhelm Friedemann et Johann Christian. Durant environ 30 ans, C.P.E. Bach fut employé par Frédéric II de Prusse, qui était reconnu pour ses conquêtes militaires, mais aussi pour ses talents de flûtiste. La Sonate pour flûte solo en la mineur a probablement été composée pour le roi en 1747. Cette sonate en trois mouvements porte nettement la signature d’Emanuel Bach : un style galant avec des éléments baroques, chargé d’émotions, mais sans surplus de prévisibilité ni de changements harmoniques. Dans le premier mouvement, Bach ose faire une expérience peu habituelle à l’époque en incluant des moments dramatiques de silence dans la musique. Cette version pour basson solo est en ré mineur, une tonalité plus favorable pour le basson que l’originale.

En 1874, Georges Bizet (1838-1875) travaillait d’arrache-pied sur son célèbre opéra Carmen, mais trouva tout de même le temps d’écrire le véritable bijou qu’est son Duo en do mineur pour basson et violoncelle. Cette minuscule pièce est un morceau d’examen écrit pour les élèves de basson du Conservatoire de Paris, mais étant donné que Carmen foisonne de duos pour deux bassons, il est facile d’imaginer que ce duo avec violoncelle trouve ses origines dans les ébauches de l’opéra.

Claude Debussy (1862-1918), dont on a reconnu le génie très tôt, entra au Conservatoire de Paris à l’âge de dix ans, malgré son enfance difficile. Lauréat du Prix de Rome en 1884, il vécut à Rome de 1885 à 1887, une période dont il ne disait pas beaucoup de bien, même s’il a reçu la visite de Franz Liszt au moins une fois durant son séjour. Excellent pianiste, Debussy fut l’accompagnateur dévoué de la chanteuse Marie Vasnier, sa maîtresse à Paris. Au cours de leur relation, qui dura sept ans, il écrivit pour elle 27 chansons. En 1891, un an après leur séparation, il composa Deux Romances pour chant et piano, sur des poèmes de Paul Bourget. La Romance enregistrée ici est un arrangement suave de la première chanson, « L’âme évaporée ».

Mathieu Lussier (né en 1973) est un compositeur, bassoniste et chef d’orchestre vivant à Montréal. Sa vaste expérience d’interprète sur instruments d’époque est évidente dans ce Prélude, le premier de trois préludes pour basson solo écrits en 2002. Beaucoup de bassonistes jouent les merveilleuses Suites pour violoncelle seul de J.S. Bach, et Lussier fait ici un clin d’œil au style des préludes de ces suites en employant une sensibilité moderne ainsi qu’une technique d’écriture nettement plus favorable au basson.

Compositeur, contrebassiste et violoniste, l’anglais Paul Hart (né en 1954) est l’auteur d’une quantité impressionnante d’œuvres commerciales et de concert, dont plusieurs commandes d’artistes comme Evelyn Glennie et The King’s Singers. Pendant de nombreuses années, il a fait des tournées avec Cleo Laine et John Dankworth et a été un musicien de studio très recherché. Andante, composée en 2007, est une pièce de niveau intermédiaire pour basson et piano qui se prête merveilleusement bien à l’interprétation au contrebasson.

John Steinmetz (né en 1951) est un compositeur, écrivain et bassoniste vivant à Los Angeles. Professeur à UCLA, il a été consultant pour l’Oregon Bach Festival, le Los Angeles Chamber Orchestra et Apple Computers, et ses réflexions sur l’état de l’art de la musique dans le monde sont souvent très humoristiques. Il est un élève et un protégé de Bill Douglas.Browning est le deuxième mouvement de sa Sonate pour basson et piano, une œuvre éclectique et émouvante composée en 1981. Browning était un thème bien connu en Angleterre à l’époque de la Renaissance, sous le titre The Leaves be Green . Steinmetz a écrit ce mouvement en forme de thème et variations, en commençant par le thème à sa plus simple expression, qui évolue en complexité et culmine de façon triomphale.

Felix Mendelssohn (1809-1847) composa Chanson sans paroles en 1845, après avoir entendu l’Italienne Lisa Cristiani jouer à Leipzig. Cette dernière fut la première femme reconnue dans l’histoire pour ses tournées en tant que violoncelliste professionnelle. Comme le basson et le violoncelle partagent le même registre, cette pièce est jouable au basson pratiquement sans adaptations.

Robert Schumann (1810-1856) écrivit cette Romance pour hautbois et piano en 1849 comme cadeau de Noël à sa femme, la pianiste et compositrice Clara Schumann. Après la mort de son mari, Clara continua à jouer cette pièce avec violon; elle approuverait peut-être cette version pour basson et piano.

La Novelette nº3 en mi mineur de Francis Poulenc, terminée en 1959, est la dernière pièce pour piano solo du compositeur. Elle est inspirée d’un thème de l’opéra El amor brujo, du compositeur espagnol Manuel de Falla, un ami de longue date de Poulenc.

Jean-Michel Damase (1928-2013) fut un prodige du piano et un élève du célèbre pianiste français Alfred Cortot. Sa mère, une harpiste de renom, joua les premières de certaines œuvres de Fauré et de Ravel. Lauréat du Prix de Rome en 1947, il était connu pour son style mélodieux et attrayant. Automne, composée en 2006, en est un très bel exemple.

Compositeur, pianiste de jazz, pédagogue et excellent bassoniste, le Canadien Bill Douglas (né en 1944) demeure et travaille aux États-Unis depuis longtemps. Durant de nombreuses années, il a été professeur au California Institute of the Arts ainsi qu’au Naropa Institute, au Colorado, et a beaucoup collaboré avec le clarinettiste Richard Stoltzman. Cantabileet Miles, enregistrés sur ce CD, sont extraits de sa Suite Cantando pour clarinette, basson et piano, composée en 2006. Caribbean Jig est le cinquième mouvement de sa Partita pour basson et piano, de 2005, et Earth Prayer vient de sa Suite lyrique pour contrebasson et piano, composée en 2006. La Partita et la Suite lyrique sont le fruit de commandes collectives : grâce à l’Internet, bon nombre de musiciens interprètes ont contribué au financement participatif de ces pièces, et Fraser est l’un de ces collaborateurs. Celui-ci a aussi eu l’honneur de jouer ces pièces avec Bill Douglas à Toronto et à Ithaca, dans l’état de New York, à la conférence de l’International Double Reed Society, en 2007 (oui, il existe bel et bien une société internationale d’anches doubles). Earth Prayer est une des pièces préférées de Fraser pour le contrebasson. C’est une prière pour la Terre, mais comme elle est jouée au contrebasson, on entend une prière jouée par la Terre.

Notes par Fraser Jackson (trad. par Catherine Carignan)

Monique in the studio
Fraser and Ron
Ron and Monique

Home Suite Home: notre histoire

En 2020, durant les premiers mois du confinement lié à la Covid 19, déconcertés par la fermeture des salles de concert, Fraser et moi avons quelque peu délaissé nos instruments de musique et avons jeté notre dévolu sur le grand ménage et la confection du pain au levain. Heureusement une idée lumineuse a émergé de notre état de désarroi, nous aidant à garder le cap sur la musique et nous inspirant par la suite à enregistrer cet album.

Nous avons décidé de créer une série de mini-concerts extérieurs chez nous, sur la galerie avant de notre maison à Toronto. Chaque jeudi soir pendant la saison estivale, Fraser à son basson et moi assise à mon humble piano numérique, nous avons partagé notre passion de la musique avec les gens du voisinage dans le but d’offrir plaisir et réconfort en cette période d’incertitude. Parfois des amis musiciens se sont joints à nous, sur notre petite scène bucolique, pour interpréter des pièces en trio ou en quatuor. Invités à jouer sur d’autres perrons, nous sommes partis en « tournée » dans la ville, tels des troubadours des temps modernes.

La qualité sonore limitée de mon piano numérique nous a incités à explorer un répertoire de pièces courtes, de styles variés, pour tous les goûts : musique baroque, celtique, folklorique, romantique et de style jazz. Nos jeudis-musique sont devenus si populaires que nous avons repris la formule à l’été 2021, jusqu’à l’arrivée du froid.

Dans cet album sont enregistrées les plus belles pièces de notre répertoire. Un grand merci à notre ami ingénieur du son Ron Searles pour sa disponibilité et son immense talent. En cette période historique de pandémie, pendant que le monde tournait au ralenti, notre projet Home Suite Home est devenu notre refuge.

Le studio
Marie with a bag of sage
Dominic écoute

Powered by Zyro.com